Rédigé par Mahaut Douet , le Mar 15, 2021

Nos favoris du mois d'avril

Les mots du mois : SEO et SEA

Internet c'est grand, très grand même. En 2021, on estime à près de 2 milliards le nombre de sites internet selon Netcraft. Faire en sorte que son site soit vu et se démarque dans cette jungle 2.0 parait donc être un exercice complexe et qui prend du temps. Nous vous donnons ci-dessous quelques astuces concernant les fameux et mystérieux mots SEO et SEA, composants directs du référencement.  

Autant vous dire que, sans eux, voir apparaitre votre site web sur les premières pages des recherches équivaut à donner tout son sens au bon vieux dicton populaire : chercher une aiguille dans une botte de foin. Alors lisez bien ce qui suit pour avoir un maximum d'internautes sur votre site (non, votre mère qui le consulte 20 fois par jour ça ne compte pas).

SEO : Quésako ?

Toute entreprise souhaite apparaître dans le top 5 des recherches lorsque l’on tape son nom sur un moteur de recherche. Le résultat est directement dépendant du SEO, le Search Engine Optimisation, qui correspond au référencement naturel de votre site par rapport à tous les autres sites web d’un domaine d’activité qualifié de « similaire » par les algorithmes du moteur de recherche en question. Un bon SEO va permettre de générer plus de trafic et donc, de visites.

Ce sont des algorithmes qui vont analyser votre site web en le scannant, puis qui vont estimer la qualité de ses pages et définir la place qu’il va occuper lors des résultats de recherche. Il est donc primordial de connaître leurs fonctionnements et leurs critères, bien que complexes et changeants, afin d’optimiser le positionnement de votre site sur la toile.

Google étant le moteur de recherche le plus utilisé, la plupart des sites web sont optimisés selon son algorithme. Ce dernier est constitué d’une multitude d’algorithmes qui s’ajoutent au fur et à mesure des années, améliorant ainsi sa capacité à limiter les tricheries.

Il y a par exemple « Panda », paru en 2011, qui va s’intéresser au contenu même de la page en empêchant notamment le « Keyword stuffing », autrement dit le bourrage de mots-clés. Idéalement, pour satisfaire cet algorithme, il faut proposer des mots-clés pertinents, un texte court et intelligible. « Pingouin », paru en 2012, s’intéresse quant à lui au « Netlinking », en d’autres termes, à l’augmentation de liens hypertextes externes redirigeant vers le site web en question. Pour remplir les critères de Pingouin il faut ainsi proposer des « Backlinks », ou, traduit littéralement, liens retour, de qualité. En 2013 « Hummingbird » apparaît. Considéré comme l’un des plus intelligents, il valorise le langage courant, soit le contexte et le sens des requêtes, au détriment des simples mots-clés. Une requête doit être interactive, soit, courte et intelligible. Afin de satisfaire cet algorithme, le thème du site se doit d’être clair. De plus, il faut imaginer les requêtes énoncées en langage courant afin d’anticiper les recherches des futurs visiteurs du site. On retrouve aussi « RankBrain », fonctionnant avec l’intelligence artificielle (IA) qui va deviner les requêtes qui n’ont aux préalables jamais été recherchées par des personnes. Grâce à l’IA il va créer des modèles et, s’il ne connaît pas une requête ou une recherche d’un internaute, définir automatiquement une réponse avec un sens similaire. Il apprendra tout seul au fil des requêtes pour ainsi enrichir sa base de données.

Pour satisfaire ces robots coriaces, pensez à :

  • Optimiser la taille des images téléchargées sur votre site web (cela allège le chargement des pages)
  • Le site doit être responsive (correspondre à la navigation sur téléphone et tablette)
  • Des mots-clés pertinents et ne pas en abuser (Panda is watching you...)
  • Bien structurer le site avec les bons headings (ils doivent indiquer le titre de la page)
  • Avoir un contenu de qualité (pas trop long, pertinent et actualisé)
  • Avoir des Backlinks qualitatifs (qui n'ont pas été achetés, qui créent du trafic et qui viennent d'un site externe lui aussi de qualité)
  • Un site sécurisé (le fameux HTTPS que l'on retrouve au début de votre site web, ou sous forme de cadenas)

SEA : C’est quoi ?

Le SEA, Search Engine Advertising, est un référencement basé sur des annonces payantes situées en haut de la première page des sites retournés à l’issu de la requête.

Grâce au SEA, on retrouve de la publicité notamment sur Google, utilisée pour rechercher un besoin précis. On retrouve des liens sponsorisés mais aussi des liens commerciaux situés en haut d’une page web, sur les côtés de la page, ou encore en pied de page.

Le fonctionnement de paiement est au coût par clic (CPC), au coût par mille impressions (CPM) ou encore au coût par acquisition (CPA), une méthode qui consiste à payer au nombre de clients acquis lors d’une campagne et qui se calcule par les dépenses marketing totales en fonction du nombre de clients acquis.

En plus de pouvoir faire passer votre site au top de la première page, vous avez aussi la possibilité avec le Réseau Google Display (RDG) de faire apparaître votre site ou votre annonce sur plus de 2 millions de sites de vidéos et d'applications appartenant à Google. Sous formes debannières, vidéos et autres.

En somme, le SEO est primordial pour le bon référencement de votre site. Il est important d’apporter un détail et de la minutie dans tout ce que vous faites pour votre site en passant par les textes, les images et la structure du site. Le SEA, quant à lui est un formidable outil pour apporter un coup de boost à une campagne ou même à la notoriété de votre site. Il n’est donc pas à négliger. Nous vous préparons bientôt un guide pratique pour vous aider alors restez connectés !

L'artiste du mois : Maxime Plescia-Büchi

C’est en 2016 lors de la Fashion Week à Londres que l’horloger suisse Hublot annonce sa collaboration avec l’artiste lausannois Maxime Plescia-Büchi. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Maxime Büchi est le fondateur du célèbre salon de Tatouage Sang Bleu basé à Londres et à Zürich. Il est reconnu pour ses tatouages inspirés de la géométrie. Ensemble, Hublot et l’artiste ont commencé à dévoiler une édition spéciale de la montre iconique Big Bang s’inspirant de l’univers du tatoueur. Certains chiffres de la montre ont même été imaginés pour l’occasion par l’agence de typographies créée par l’artiste, SwissTypefaces, basée à Vevey.

Cinq ans et des collections à succès plus tard, le duo Hublot et Maxime Büchi sort une toute nouvelle création au mois d’avril 2021 : La Big Bang Sang Bleu II Ceramic. Une montre au style radical etcomplexe qui lie à la fois la géométrie de l’artiste et la technique de la manufacture nyonnaise. Une pièce d'art qui se décline en gris, en bleu ainsi qu’en blanc et qui pousse le travail d’une géométrie parfaite au-delà du possible. Le tout donnant naissance à une montre étonnante avec des arêtes qui rappellent celles d’un diamant, un design hypnotique et des lignes finement ciselées.

Que l’on aime ou pas, la montre reste tout de même un chef-d’œuvre de structure géométrique parfaitement symétrique faisant ainsi un pied de nez à ceux qui considèrent que le tatouage n’est qu’une forme d’art imprécise.

Big Bang Sang Bleu Hublot

Voilà un bel exemple de co-branding prouvant que le monde de l’horlogerie et sa précision peut se lier avec celui du tatouage,créatif et parfois philosophique.

Ce sujet vous intéresse ? Retrouver notre article concernant le co-branding.

La campagne du mois : AMI de Citroën 

Imaginez que vous vous retrouvez dans l’équipe marketing de Citroën et que vous devez vendre une voiture électrique qui esthétiquement n’est pas belle, n’a pas toutes les fonctionnalités luxueuses qu’une voiture peut offrir et surtout possède pleins de défauts techniques qui ont nécessité un rappel des voitures déjà vendues ? Le défi paraît compliqué, pourtant Citroën, grâce à l’aide de l’agence Buzzman et Mediacom, l’a fait. La recette miracle ? L’humour et la dérision ! 

Lancée en avril, la campagne a fait le buzz en quelques jours grâce à des slogans percutants et hilarants. Impossible de ne pas sourire en voyant les différents supports de communication de la voiture AMI. Utiliser l’ironie peut être un excellent moyen de vendre. Dans un monde où la perfection est souvent recherchée et valorisée, l’Homme a cette capacité à être attendri par ces choses différentes et qui parfois sont hors normes. « Si vous voulez vraiment 300 chevaux dans Paris, allez dans un hippodrome », affirme l’une des affiches. « Curieusement, notre designer n’a toujours pas été viré », renchérit une autre. « Le pire, ce n’est pas que ses portes soient montées à l’envers. C’est qu’on l’a fait exprès », «Toujours zéro victoire en Formule 1. Toujours zéro émission de CO2 ». Des slogans qui rendent attractif un produit qui ne l’est pas initialement. AMI est pourtant pleines de promesses, une voiture électrique qu’il est possible de conduire sans permis dès 14 ans et elle pourrait bien en séduire plus d’un ! Et si c’était l’AMI qui manquait à votre vie ?

Citroen AMI Campagne

L’outil du mois : Trello

Vous cherchez un outil de planification gratuit et efficace pour gérer vos projets ou même votre travail ? Nous avons l’outil qu’il vous faut : Trello !

Ce gestionnaire de projets vous permet de créer de façon simple des tableaux. Il est basé sur la méthode Kanbanqui promeut une organisation où l’information est accessible à tous et organisée par catégories. C’est surtout un système de processus qui permet de savoir quoi produire, quand et en quelle quantité (Coucou Toyota et le Lean management).

Un outil qui peut s’avérer comme un vrai must have et améliorer la communication si plusieurs personnes de l’équipe sont en télétravail.

Alors comment l’utiliser ? Il vous suffit d’ajouter des listes selon les thématiques dont vous avez besoin. Vous pouvez imaginer une liste « à faire » ou encore avec un projet spécifique. Il vous suffit ensuite d’y ajouter des cartes contenant les différentes actions à faire. Les options vous permettent d’attribuer des tâches à des membres de votre équipe, fixer des délais ou encore ajouter des étiquettes par couleur. Vous pouvez y joindre des fichiers ou encore des checklists et des emplacements. Pour vous donner une idée de possibilité de tableau, vous pouvez accéder à des modèles classés selon plusieurs secteurs (RH, Marketing,Productivité, Gestion de produits…) grâce au module Butler, vous pouvez créer des automations d’actions pour améliorer votre productivité. Par exemple, vous pouvez programmer pour qu’une fois que vous ajoutez une carte dans votre liste « à faire », y ajouter une checklist personnalisée automatique. Le champ des possibilités est assez vaste, il suffit de trouver ce qu’il vous fera gagner du temps.

En février 2021, une nouvelle version de Trello a été commercialisée pour apporter des nouveautés venant d’autres applications grâce aux Power-ups. Vous pourrez y ajouter des Google Drive, ou recueillir des données de Slack ou Teams. Si vous optez pour la version payante, vous accéderez à diverses fonctionnalités comme la Timeline, qui vous permet d’avoir un diagramme Gantt de votre projet. Vous aurez également l’option calendrier. Elle permet de visualiser les dates de début et de fin de chaque carte Trello,et le timing précis de chaque checklist. Si vous êtes plutôt sur le terrain, vous pourrez utiliser l’affichage localisation, qui vous donnera un aperçu clair des différentes tâches selon l’adresse géographique de ces dernières. Finalement, vous pouvez accéder au tableau de bord. Cette fonctionnalité vous permet d’avoir un vrai regard du point de vue des performances notamment grâce à des indicateurs clés de résultat, les fameux KPI.

La version gratuite est très basique, mais peut vous convenir au quotidien, si vous souhaitez plus d’actions, vous pouvez opter pour une version payante. Vous aurez la possibilité d’utiliser Trello Business Class pour 9,99 $/mois et utilisateur ou Trello Entreprise qui est facturé à 17,50 $/mois et utilisateurs. Le prix peut diminuer selon le nombre d’utilisateurs. Si vous souhaitez la tester avant de vous abonner, vous avez un essai gratuit pendant 14 jours.

Évaluation
Utilisation : ****        
Interface : ****          
Coût : * (freemium)